Menu burger
La semaine digitale Bordeaux

Zoom sur Smart city

Le numérique rend-il nos Villes intelligentes ?

La question est vaste et vient interpeler plusieurs champs de l'action publique: l’innovation numérique et son impact dans des domaines tels que la solidarité, la participation citoyenne, la santé, l’éducation, l’économie ou encore l’emploi. Retour sur une matinée qui n'a eu de cesse de remettre le citoyen au centre de l'action collective...
Michel Duchène, Adjoint au Maire à la prospective et à la stratégie urbaine, à la circulation et au stationnement, a ouvert cette conférence, en évoquant la transformation urbaine de la ville de Bordeaux depuis 1995, notamment depuis l’avènement du numérique, qui a fait de Bordeaux une pionnière de l'innovation. En témoignent les QR codes ou étiquettes communicantes installés un peu partout, le WI-FI gratuit dans le centre-ville et sur les quais, ou encore, le futur équipement de toutes les classes élémentaires d’ici 2014, en tableaux numériques interactifs.

Gilles Berhault, président du Comité 21, comité français pour le développement durable, et d’ACIDD, a réuni cinq intervenants autour de cette question des « smart cities », parmi lesquels, nous pouvons citer Mr Philippe Sajhau, vice-président de Smarter Cities chez IBM, Mr Jenaro Garcia, président de Gowex et Mr Carlos Moreno pour qui la connectivité des individus est l’eau du 21e siècle.



En rappelant cette idée que le numérique permet à tout citoyen de contribuer à l’apport informationnel, à la construction d’une ville, chaque intervenant a pu évoquer sa vision du futur, de la ville connectée, des citoyens qui la co-construisent !

Comme résumé par Gilles Berhault, « Le grand enjeu des smart cities c’est d’amener à voir différemment la ville, c’est de décloisonner les informations et de réunir les citoyens grâce à une participation commune ».
Une conférence sur la ville intelligente, mais qui en réalité, porte bien plus sur des citoyens, hommes et femmes, intelligents. 

Table-Ronde des villes intelligentes et innovantes

Hazem Galal, associé du Price Waterhouse Coopers, a présenté l’étude mondiale 2013, une sorte de tour du monde des villes intelligentes et leur classement mondial. Ce classement, réalisé selon plusieurs critères, met en exergue le développement des villes et leur rapport aux thématiques essentielles du monde de demain : économie d’énergies, réhabilitation et modernisation.
Une présentation très efficace des indicateurs communs que doivent remplir les villes afin de rentrer dans la catégorie « smarts city ».  
À partir de la certitude que l’innovation peut devenir un réel allié de la réalisation des projets de développement urbains, la table-ronde s’est poursuivie avec l’intervention de Francis Pisani, journaliste, enseignant et consultant. Après avoir travaillé pendant 15 ans au sein de la Sillicon Valley, connue pour être le lieu de concentration des cerveaux de toute la planète, Francis Pisani s’est rendu compte qu’on pouvait innover partout, et ce, dans tous les domaines. C’est ainsi qu’il a entamé son Tour du Monde de l’Innovation, parcourant la planète à la recherche des projets innovants.

Inde, Bengladesh, Brésil, Pékin, Nairobi… De ses voyages, Francis Pisani a pu retirer une nouvelle définition de l’innovation, qui combine les notions d’ouverture, de diversité et de dynamique participative. 

A la suite de cette intervention, Hazem Galal et Francis Pisani ont pu échanger avec le Maire de Bordeaux, Alain Juppé, sur les questions environnementales, économiques et de développement durable, sans oublier, la notion primordiale de lien social, qui, comme souligné par Francis Pisani, est en réalité le noyau central de toute innovation.

Retrouvez les impressions de Claude Malaison sur les interventions de la journée et l'interview d'Hazem Galal : 



La signature par le Maire de la Green Digital Charter

À la suite de la conférence et de la table ronde, le Maire de Bordeaux, Alain Juppé, a signé la Green Digital Charter (charte numérique et écologique), accompagné d’Elena Pedone de la Commission Européenne.
Cette initiative européenne, au moyen de laquelle la ville de Bordeaux s’engage à réduire la consommation de CO² et d’énergies grâce aux technologies et innovations numériques, était le point d’orgue de cette matinée consacrée au numérique et à la Ville de demain.

L’occasion pour Alain Juppé d’évoquer l’éco-quartier Ginko, premier quartier écologique de la ville de Bordeaux et d’aborder les initiatives de développement numériques qui ont pour objectif commun d’améliorer le cadre de vie et les interactions des habitants, en privilégiant la transmission, l’échange, le lien social mais aussi l’attractivité du territoire bordelais pour les entreprises.  

Retrouvez l'interview d'Elena Pedone de la Commission Européenne et l'article paru dans Sud Ouest :