Refermer le menu

La recherche de l’équation magique, faire croître l’économie Numérique locale

Ce vendredi avait lieu la première Grande Jonction dans le cadre de la Semaine Digitale. L’objectif de cette journée était de mettre en lumière les opportunités que le Numérique peut apporter à l’économie et de manière plus générale aux sociétés actuelles. 
Marion Moreau, journaliste chez FrenchWeb a brillement animé la matinée et introduit 4 tables rondes :
Les évènements Numériques : au-delà de la fête, la croissance : La journaliste accueillait Herb Kim, fondateur et président de Thinking Digital, Kitty Leering, directrice de PicNic et Stéphane Distinguin, président du pôle de compétitivité Cap Digital.


Les orateurs ont présenté leurs évènements (les Thinking Digital Conférences, les Picnic Festivals et l’évènement parisien « Futur en Seine »). Chacun est revenu sur les difficultés à monter ces projets mais aussi et surtout les apports de ces évènements :
  • Le Rassemblement et les rencontres entre des acteurs venus de tous milieux (éducation, social, gouvernements, médias…)
  • Le Partage des savoirs et la diffusion d’innovations (technologies, design, marketing… applicables à tous les domaines)
  • La Création de valeur générée par les rencontres
  • La démocratisation du Numérique auprès du Grand Public (en suscitant de l’intérêt à travers des démonstrations concrètes par exemple)

Stéphane Distinguin a conclu cette table ronde en rappelant justement la nécessité du « Faire savoir » au delà du « Faire ».



La seconde table ronde avait pour thème les Living Labs sont-ils des Living fables ?

Pour répondre à cette problématique, nous avons entrepris un voyage du côté de l’Espagne. Les orateurs, Laura Garcia Victoria (Vice présidente et directrice scientifique de la Fondation des Territoires de Demain), Leonard Janer Garcia (Technocampus) et Manuel Gomez-Alvarez (Zawp Bilbao) nous ont dans un premier temps défini ce que sont les Living Labs : « Des espaces d’innovation dont le moteur est le développement d’une nouvelle économie dans un territoire défini ».

Ces espaces, déjà développés dans de nombreux pays sont particulièrement créateurs de valeur :
  • Ils permettent la multiplication des échanges et la mutualisation des connaissances
  • Ils amorcent le développement de nouvelles formes de travail
  • Ils sont générateurs de nouveaux emplois
  • Ils permettent le développement de leur territoire

Le débat s’est poursuivi autour d’une troisième table ronde sur le thème « Les quartiers innovants et les équilibres sociaux ». L’invité, Guy Nicholson (Conseiller élu de l’arrondissement londonien de Hackney) a illustré la valeur apportée par le Numérique à un quartier en présentant Hackney et l’initiative Hackney House.

Il a rappelé que, tout comme la Culture, le Numérique est un vecteur de développement formidable s’il est utilisé intelligemment, c'est-à-dire en prenant en compte toutes les populations et sans faire d’exclusion.
La matinée s’est terminée par une présentation rapide de Vincent Pretet (Innovathon) autour du thème « Faire venir les investisseurs, ouvrir les possibilités ». L’orateur a rappelé les enjeux et proposé des pistes de réflexion pour amener les investisseurs à s’intéresser aux projets locaux.


Les gazouillis du matin

Rencontre entre toutes les entreprises et l’économie numérique

l’Innovation vient bien souvent des petites sociétés et startups plutôt que des grands groupes et il est donc nécessaire de donner aux talents, la chance de réussir et d’émerger. Il faut redonner leurs lettres de noblesse à des valeurs trop souvent oubliées : « le goût du risque, le goût d’entreprendre, le goût de l’innovation ».
L’après-midi s’est poursuivie par des présentations de collaborations entre des entreprises « non Web » et des sociétés issues du Numérique :
  • EADS et Immersion : comment les technologies améliorent les performances d’une entreprise et diminuent les coûts ?
  • GMT Editions et l’Office du Tourisme du Val de Garonne : le numérique au service du tourisme, comment palier la désaffection des offices du tourisme par le grand public ?
  • Snapp et Mc Donalds : comment le mobile peut fidéliser et générer du trafic en point de vente ?
  • Ecomm33 et Santémoinschère : la complémentarité « commerce/e-commerce »
  • AT Internet : les données Internet, nouvel Or noir
  • Dolist : Utiliser intelligemment l’emailing en se basant sur les données que peuvent fournir les sites marchands
  • Temesis et Alienor : Accessibilité et améliorations des sites, qu’est ce qu’un bon site ?
  • Kaizen et Maison Energy : réfléchir, piloter et tracker des campagnes marketing pour augmenter le chiffre d’affaires
  • Moonda et Fayet : Le Web to Store
  • Concours Mania et Sephora : Le jeu, levier de développement du business
  • Cheops et Cultura : comment réduire ses coûts de maintenance grâce au Cloud ?



Le public a, par la suite, été invité à rejoindre l’un des quatre ateliers questions-réponses proposés :
  • Cloud, 3D : solutions pour la productivité
  • Le e-commerce
  • L’intelligence et exploitation des données
  • Les nouveaux marketings

Ces ateliers pragmatiques avaient pour objectif d’identifier les problématiques et enjeux de chaque thématique, de présenter les outils de demain, les bonnes pratiques à adopter en s’appuyant sur des exemples concrets et illustrés.


Le numérique est un vecteur de croissance. Il amène de nouvelles perspectives dans tous les domaines. Les sociétés doivent d’ores et déjà anticiper les évolutions de demain.

Le numérique change profondément les secteurs d’activité : le mobile (évolution des usages), les médias (nouvelle organisation), la distribution, la 3D… Il détruit des valeurs pour en construire de nouvelles basées sur l’innovation et l’adaptation. Travailler dans le Numérique (particulièrement en période de Crise économique) est donc un privilège et offre des opportunités à saisir, à développer et à diffuser.
 

Les échanges sur Twitter

AddThis Sharing

Hide
Show