Refermer le menu

Le Forum du Clic

infos pratiques
Le Forum du Clic
Ce mardi a eu lieu le Forum régional du Club Innovation et Culture (CLIC), une journée entière consacrée aux apports et enjeux du numérique dans les domaines culturels.
La journée a débuté avec une conférence d’accueil dans l’Auditorium (comble !) du CAPC suivi d’un état des lieux des pratiques actuelles...
Le CLIC a pour objectif de réunir les musées, lieux de patrimoine et lieux de culture scientifique français sensibilisés aux problématiques des nouvelles technologies numériques et de leurs usages. Ses missions sont les suivantes : veiller, surveiller et évaluer les innovations technologiques et les bonnes pratiques culturelles, partager et échanger les retours d’expériences et les réflexions des acteurs et des experts, mutualiser et créer des outils ou services communs entre les lieux culturels et imaginer l’avenir du numérique culturel et favoriser le déploiement de services innovants.
 

Résumé et extraits des thèmes abordés durant la journée


Les institutions – notamment les mairies – sont particulièrement attachées à la Culture car elle joue un rôle très important dans le développement urbain. Ses relations étroites avec l’Education (les universités) et le Tourisme (entre autres) font de la Culture un levier important pour faire vivre et revivre les quartiers.
La Culture, tout comme les autres domaines présentés ci-dessus, se doit d’évoluer et d’adopter le Numérique. Ce dernier permet notamment de mutualiser les données, de valoriser le patrimoine, de démocratiser les contenus culturels ou encore de partager les ressources.


Or aujourd’hui, seuls 25% des lieux culturels ont commencé à intégrer le numérique. Pourtant les études se multiplient et on sait aujourd’hui qu’il y a une véritable appétence des amateurs de Culture pour le Numérique : par exemple, 35% des internautes français ont utilisé le numérique en lien avec la visite d’une exposition, d’un musée ou d’un monument (16% d’entre eux ont même déjà effectué des visites virtuelles).
Il y a donc une nécessité de la part des institutions culturelles d’adopter et de propager les bonnes pratiques numériques. Ce, dans une logique de communication, de recrutement de nouveaux publics et de fidélisation des publics actuels.


Quelles sont les tendances actuelles dans le milieu de la Culture ?
  • Les applications mobiles pour jeunes public et familles
  • La Gamification dans la communication et la médiation
  • La photographie amateur au musée
  • La co-création de contenu avec le visiteur
  • Le patrimoine reconstitué par les outils virtuels
  • Les musées sur petits et grands écrans (les institutions ont vite saisi l’importance et les opportunités que représente le média vidéo)
  • La créativité du visiteur encouragée par le numérique
  • Le Musée « hors les murs » (par exemple les visites à distance via webcams)


Du côté des bons élèves, qui ont su et savent utiliser le Numérique pour valoriser leur contenu, on peut citer le musée Rijksmuseum (Amsterdam) qui propose sur son site Internet, la création d’un espace personnel (le Rikjstudio) où l’internaute peut avoir accès à une photothèque de 125 000 images libres de droit. Ce concept totalement innovant (voire provocateur pour les plus conservateurs !) a séduit le Grand Public : plus d’un million de visites en 3 mois, plus de 32 000 espaces personnels créés et quelques 100 000 images téléchargées…



L’utilisation du Numérique dans la Culture offre de formidables opportunités mais pose également de nouvelles problématiques : en effet, comment établir un plan stratégique et des programmes d’investissement face à des technologies qui évoluent sans cesse ? Il s’agit là de ne pas s’enfermer avec des outils/technologies qui seront obsolètes rapidement. On peut citer l’exemple des audio guides : ces outils qui ont connu un grand succès il y a quelques années ne fonctionneraient plus aujourd’hui (car les musées ne sont pas propriétaires des contenus diffusés ni des technologies utilisées).

Un point de vue partagé par tous est le suivant : le Numérique est un moyen et non pas une fin, et les institutions culturelles doivent continuer à se concentrer sur les contenus.
Cependant l’arrivée du Numérique dans la Culture amène à :
 
  • proposer des offres nouvelles : ainsi, en 1998 un parcours muséographique était équipé de 2-3 bornes interactives. En 2005, les bornes étaient remplacées par de nombreuses petites applications disposées tout au long du parcours, qui traitaient de sujets différents (avec un scénario global). En 2009, une notion de Marketing allait donner une dimension nouvelle aux outils multimédia : ces derniers devaient alors être utilisés comme des éléments instructifs mais aussi créer de l’émotion et donner envie aux visiteurs de partager leur expérience. En 2013, on assiste à une véritable généralisation du dispositif multimédia (notamment avec l’arrivée du mobile). Il est désormais temps de penser aux enjeux d’une scénarisation globale, d’une convergence des contenus et des interactions entre visite, mobiles, web…
 
  • créer de nouveaux métiers : l’objectif est de recruter les bons profils, les bonnes compétences pour saisir les nouvelles opportunités amenées par le Numérique dans tous les domaines : programmation, médiation, évaluation, production et Marketing.

Une journée passionnante et illustrée d’exemples concrets et de cas d’école qui a rassemblé pas moins de 140 professionnels de la Culture et du Numérique. Pour en savoir plus, RDV sur le site du CLIC et sur les Imaginaires du Savoir, workshops proposés par Cap Sciences.

AddThis Sharing

Hide
Show