Refermer le menu

Rencontre avec l’ESD Bordeaux

infos pratiques
Rencontre avec l’ESD Bordeaux
L’Ecole Supérieure du Digital Bordeaux est installée dans le quartier de la Bastide, adjacente à l’École de Condé Design. Créée à l’initiative de L'École Supérieure de Publicité  (ESP) elle appartient à cette nouvelle génération d’école qui répond aux nouvelles attentes des professionnels et des entreprises qui exigent à la fois des compétences techniques et une bonne appréhension des nouvelles stratégies de communication, ou la maîtrise de la fameuse « Data ». Nous avons pu nous entretenir avec la directrice Mélanie Viala qui nous explique l’enseignement concret et la pédagogie (moderne) 360° de l’école.
 

S’INSCRIRE A LA NUIT DE L’INNOVATION
















Dans un contexte où la validité et la certification des compétences sont parfois incertaines, vous avez fait le choix de conserver un cœur référentiel fort afin de former vos élèves à l’interdisciplinarité. Pourquoi ?

C’est la demande des entreprises qui a guidé ce choix, et c’est avec elles que nous avons conçu nos programmes. Que veulent les entreprises ?  Des talents créatifs, adaptables et capables de travailler collectivement autour d’un projet. C’est pourquoi nous formons des profils généralistes, capables d’appréhender toute la chaîne de valeur du digital, de parler les langages des différents métiers, et surtout de s’auto-former en continu, dans un monde qui change. Ainsi nos étudiants étudient simultanément la programmation, le design, et la stratégie digitale, tout en développant les « soft skills » fondamentaux dans l’entreprise : anglais, communication personnelle, capacité à pitcher, créativité, etc

Comment amener nos lycéens à mieux s’intéresser aux métiers de l’innovation, et en particulier le public féminin ?

Il est tout-à-fait étonnant de constater que les lycéens sont moins nombreux que leurs aînés à s’engager vers les métiers du numérique : alors que nous voyons arriver massivement des Bac+2, Bac+3 et au-delà, conscients de la nécessité d’ajouter une « couche digitale » à leur formation initiale ou attirés par la perspective d’une bonne employabilité, les lycéens sont paradoxalement très peu au fait des opportunités et des métiers du numérique. Nous devons multiplier les initiatives pour corriger cette situation : par exemple, favoriser les témoignages de professionnels dans les lycées ou encore permettre aux jeunes de « tester » avant de s’orienter, comme nous le proposons avec « Digiweek », un stage découverte d’une semaine en immersion à l’ESD pendant les vacances d’hiver, ou les sessions DigiKids où nous accueillons les jeunes enfants.

















Ce paradoxe est encore plus fort chez les filles, qui arrivent dans le digital « sur le tard ». C’est le fait des représentations, contre lesquelles s’opposent des initiatives comme « #JamaisSansElles » et des réseaux comme Bordeaux Aquitaine Pionnières ou L Connect. Je pense que nous devons mettre en avant les femmes qui réussissent dans le numérique : c’est ce que nous essayons de faire en surpondérant systématiquement la présence de professionnelles lors de nos portes ouvertes par exemple.

Vous avez choisi de proposer un atelier pendant la Nuit de l’innovation. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Nous sommes très heureux de participer à la Nuit de l’Innovation à travers un #CodeCamp, c’est-à-dire un atelier d’initiation à la programmation web. Nous voulons contribuer à « dédramatiser » le rapport au code : apprendre à coder, c’est facile, même les enfants y arrivent ! Et savoir lire le code, c’est très utile, même quand on ne travaille pas dans le numérique !


Merci Melanie Viala. 
Retrouvez le site de L'ESD Bordeaux
 

S’INSCRIRE A LA NUIT DE L’INNOVATION

AddThis Sharing

Hide
Show