Refermer le menu

Le mot du Maire

infos pratiques
Le mot du Maire
Présent le 29 avril dernier à la Base sous-marine pour la journée de teaser de la 4ème édition de la Semaine Digitale, la SDBX4, le Maire a partagé à nouveau sa vision de Bordeaux Cité Digitale, au service des citoyens, autant dans l'éducation que sur le volet économique. Retrouvez l'entretien en vidéo.
La prochaine Semaine Diigitale se tiendra du 13 au 18 octobre sur le thème de la data. A l'occasion de la grande journée de teaser organisée à la Base sous-marine, le Maire a réaffirmé l'importance du numérique dans le rayonnement de Bordeaux. S'inspirer de ce qui se passe ailleurs, être à son tour source d'inspiration, Alain Juppé entend continuer de faire rayonner Bordeaux à travers le numérique tout en mettant les cityoyens au coeur des dispositifs digitaux.

Bordeaux Cité Digitale est un programme transverse qui touche tous les domaines de la vie de la Ville. L'éducation est une priorité numérique, les écoles sont équipées de tableaux interactifs, de tablettes. Les contenus se développent pour approfondir les possibilités offertes par ces outils. Les services s'étoffent au niveau social également et enfin le volet économique bénéficie du vivier de compétences bordelaises qui tend à émerger fortement.

Interview d'Alain Juppé lors de la journée de teaser de la SDBX4


« Monsieur le maire, que vous inspire cette semaine digitale ?

Beaucoup d’enthousiasme et beaucoup d’impatience sur bien des plans. Nous essayons de mettre le numérique au service de nos concitoyens avec de nombreuses applications. Je pense aussi à nos scolaires car nous sommes très engagés dans la e-éducation. Et puis enfin, le 3ème volet principal pour moi, c’est le volet économique. Dans la situation actuelle de notre économie, la filière numérique est évidemment un gisement d’emplois que nous voulons exploiter au maximum.

Peut-on dire que le numérique permet de gagner la bataille de la densité ? On pense là à la solidarité, au transport…

Oui, Bordeaux et sa métropole ont pour ambition de devenir une métropole européenne. Nous attirons des populations supplémentaires, nous nous sommes fixés un objectif d’un million d’habitants et nous voulons que cette métropole millionnaire garde sa qualité de vie et pour cela le numérique peut nous y aider beaucoup ne serait-ce qu’en fluidifiant toute sorte de circulation. Circulation physique mais aussi digitale.

Bordeaux, Bilbao, Bristol, Québec… en quoi est-il si important de cultiver un réseau international de villes numériques ?

D’abord pour s’inspirer de ce qu’il se passe ailleurs. Nous n’avons pas la prétention de tout inventer ici à Bordeaux. Il y a beaucoup d’exemples qui peuvent nous nourrir. Il est très important aussi d’assurer le rayonnement de Bordeaux, d’attirer des entreprises et des touristes.

Comment peut-on rassurer les gens qui auraient un peu peur de cette société de la déshumanisation et de la désorientation ?

Comme toute technique, le numérique comporte de fantastiques opportunités et des risques non moins préoccupants notamment pour la protection de la vie privée, pour une certaine prise de distance aussi avec les évènements. Comme je le disais dans mon cours, je me souviens à Montréal, nous vivons dans un monde qui a aboli la distance et le temps. Nous vivons dans l’instantanéité  permanente et puis le monde est un monde fini aujourd’hui. C’est donc formidable et inquiétant en même temps. Il faut se donner les moyens de maîtriser cette technique et peut être prendre ses distances ; une journée sans téléphone, une journée sans ordinateur ou sans tablette, ça fait du bien. Je dis toujours aussi que la nuit porte souvent conseil et je sais que certaines entreprises ont donné ce conseil à leurs cadres. Ne pas répondre tout de suite à tous les textos qu’on vous envoie mais parfois y réfléchir.

Je vous donne RDV lors de la semaine digitale 4. »

Le thème retenu cette année pour la Semaine Digitale est la data, retrouvez la conférence animée par Marion Moreau du magazine Fenchweb, ainsi que les interviews des intervenants Mathieu Llorens d'AT Internet;  Bernard Ourghanlien, directeur du digital de Microsoft France, Eric Sadin, écrivain et philosophe et Pier Schneider du Collectif 1024 sur notre page spéciale.

AddThis Sharing

Hide
Show