Refermer le menu

La ville sensible - KSF Eurocities

infos pratiques
La ville sensible - KSF Eurocities
Jeudi à la Cité Municipale, les directeurs des systèmes d'information venant de toute l'Europe se sont réunis pour réfléchir ensemble sur l'internet des objets, dans le cadre de KSF Eurocities.
Réunis pour deux jours pendant la Semaine digitale, les DSI européens ont partagé leurs expériences de l'internet des objets. Comment cette technologie peut-elle humaniser les villes de demain ?
Un questionnaire posé en amont parmi les participants a révélé que le modèle de ville dominant est celui de la start-up city, basée sur l'économie. On constate que le rôle de la technologie diminue. On passe de la Ville pilotée par les données, à la ville intelligente puis à la ville sensible (sensitive city).

53% des humains vivaient dans des villes en 2013, ils seront 70% en 2050.
En 2008, on a passé un seuil, les objets connectés sont devenus plus nombreux que les humains.
La question des robots, les learning machine se pose entre les humains connectés et les objets intelligents, et quelle place leur donner dans un projet de Ville intelligente.


Dans la ville sensible, il y a une place pour la confiance, pour les communautés, pour les échanges. C'est l'internet de la sécurité, et les usagers de cet internet là doivent être intégrés dans nos projets de villes intelligentes.

L'interview de Frédéric Charles


Interview de Frédéric Charles pendant la #SDBX4 par villedebordeaux

AddThis Sharing

Hide
Show